Blainville : La bonne gouvernance à 22 %

Les résultats de la vérification des pratiques de gouvernance de la ville de Blainville, que l’administration Cantin a elle-même mandatée, révèlent que la Ville de Blainville rencontre seulement 23 des 106 points d’inspections.
Donc, une côte de 22 %.

Sur 106 points d’inspection : 23 points d’inspection remplis
- 47 points d’inspection pour lesquels Blainville prévoit des mesures
- 40 recommandations touchant les 83 points d’inspection restants


Valorisation de la démocratie :

Transparence : 0 sur 4
Lutte à la corruption :

Gérer de manière proactive les conflits d’intérêts pendant le mandat: 0 sur 9

(Pas de surprise ici!)

L’organisation d’inspection accorde quatre niveaux de certification selon les résultats de la vérification :

Certification provisoire sans recommandation :
Répond à tous les critères de la norme IGO 9002
Certifications conditionnelles:
Catégorie A
: La municipalité répond à au moins 80 % des points
Catégorie B : La municipalité répond à plus de 53 % des points d’inspection
Catégorie C: La municipalité répond à moins de 53 % des points d’inspection

Il n’y a pas plus bas que C, donc la Ville de Blainville s’est fait accorder la certification conditionnelle de catégorie C (sous réserve de mettre en œuvre les recommandations soumises par une résolution adoptée par le conseil municipal lors du dépôt du rapport).

C’est un peu comme dans les sports pour les jeunes. Peu importe leur performance, on leur donne un petit trophée pour la participation.

Je dois dire que j’avais quelques hésitations en ce qui concerne le sérieux de la démarche d’Intangible Gouvernance. Mais en regardant leur approche et leur méthodologie, je dois les féliciter pour un travail qui semble rigoureux et professionnel. Dommage que nos institutions gouvernementales MAMROT, etc. n’osent pas être aussi rigoureuses et franches.

En ce qui concerne le maire François Cantin, il a fallu qu’il engage lui-même ses vérificateurs, mais c’est bien de savoir que nous sommes maintenant sur la même longueur d’ondes en ce qui concerne: la manque de transparence, l’approche envers les conflits d’intérêts, et le niveau (ou devrais-je dire: manque) de bonne gouvernance à la Ville de Blainville.

Pour le rapport complet sur le site Web d’intangible Gouvernance cliquez sur les liens suivants :

Version courte

Rapport-Blainville-Vcourte1-1

Version longue

Rapport-Blainville-Vlongue1

RSS feed for comments on this post · TrackBack URL

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.