Une tache noire sur un projet « vert »

Plus tôt cette année, ce sont les résidents du secteur Paul-Albert qui ont été obligés de payer des sommes importantes pour se brancher aux infrastructures de la ville. On se rappelle qu’ils « profitent » des travaux d’infrastructure destinés aux projet Chambéry.

Quelques semaines après le début des travaux, ils ont eu la surprise d’apprendre que leur facture augmentait en partie pour l’ajout des bassins de rétention. On parle des bassins de rétention requis en partie par le projet Chambéry.

Récemment, ce sont les citoyens du secteur Fontainebleau qui ont appris qu’eux aussi doivent payer pour le nouveau projet Chambéry.
Le prix: la perte de 400 000 pieds carrés de forêt centenaire.

La justification donner aux citoyens par François Cantin : «  Vous savez il y avait aussi la forêt du Grand-Coteau à l’endroit même où vous avez construit vos maisons, il y a une vingtaine d’années. Les familles allaient marcher, faire du sport, du ski de fond et la marche à cet endroit, la forêt a disparu pour que vous puissiez aussi y vivre…», a rappelé le maire de Blainville.

Donc, en autres mots: 20 ans plus tard, dans un monde plus écologique, Nous n’avons rien appris.

Toute une justification pour un projet vert!

Pour voir un PDF de l’article, cliquez sur l’image:

Coupe À Blanc D’un Boisé Entre Paul-Albert Et Fontainebleau

RSS feed for comments on this post · TrackBack URL

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.